ToppFR 35

De Bayoen ! (wiki)
ToppFR
Tournoi Online de Puyo Puyo
Logo du ToppFR
Date Récurrent
Jeu Puyo VS
Participants Joueurs francophones
Organisateur Blueflower
Format Double élimination en FT10
Ancien site officiel http://www.doomeer.com/puyo/
Page d'accueil du tournoi

Informations

Date: 28 novembre 2014

Participants:

ccc Pe1port Jet9set xenotypos
Makun Rhyvia BLueBLue monsieurpoivre

Résultats



Compte-rendu

Laissez moi vous compter une histoire, une histoire dont j'ai été le spectateur et aussi un peu l'acteur.
C'était il y a longtemps, vendredi dernier pour être exact, dans les régions montagneuses du "Véesse".
Par cette chaude soirée d'automne je me baladais dans les vastes étendues composant ce paysage d'altitude quant au loin des bruits métalliques stridents retinrent mon attention. La curiosité me poussa à me rapprocher et je ne mis pas longtemps à comprendre qu'un duel au sabre était entrain de se dérouler. Sans faire de bruit je me postai a bonne distance pour ne pas me faire remarquer et pour pouvoir étudier la scène de près. J'aurais pu prévenir les autorités ou tenter des les arrêter dans ce jeu mortel, mais l'inertie de la maréchaussée et mon inaptitude dans l'art du combat m'en dissuada rapidement, que pouvais-je bien faire à part me faire pourfendre moi-même ?
Le duel touchait à sa fin, je reconnus sans peine le plus âgé d'entre eux : Xenotypos, un ermite qui vit avec ses chèvres tout en haut des pâturages. Les gens de la région évite de s'approcher trop près de sa petite cabane, les rumeurs allant bon train à son sujet : est-ce un philosophe ? Un illettré ? Un ancien forçat ? La légende qui l'entourait semblait surtout née de l'ignorance des gens à son égard.
Mais je ne savais pas qu'il maîtrisait si bien le sabre...En effet son adversaire, qui m'était inconnu, était largement dominé dans leur affrontement.
A bout de souffle il se jeta sur Xenotypos dans ce qui semblait être l'attaque de la dernière chance.
Xenotypos laissa glisser la lame de son adversaire sur la sienne, puis d'un geste aussi fluide que rapide se décala légèrement, tendit sa jambe et fit trébucher son adversaire.
Au sol celui-ci vit rapidement la lame de son opposant pointer sa gorge à quelques centimètres, tuant ainsi dans l’œuf toute velléité de sa part de se relever sans dommage.
Serein Xenotypos pris la parole :
- Qui es tu donc pour oser troubler ma méditation ?
- Je m'appelle Jet9set, et un jour je serai roi des pirates !
- Roi des pilates ? C'est de la gym pour gonzesse ça...C'est quoi l'intérêt d'être le roi de la GRS ?
- Pas pilate vieux décati ! Mais pirate !
- Ah je vois, tu dois être un de ses fans de manga, tu te prends pour Naruto c'est ça ?
- Tais toi veillard ! Tu ne sais pas de quoi tu parles !
Trouvant sans doute que l'impertinence de son interlocuteur avait atteint la limite haute de sa patience, Xenotypos d'un geste sûr et précis tailla une balafre sur le visage de son adversaire.
- Ton arrogance te mènera à ta perte, tu garderas à vie cette marque, elle doit te rappeler qu'un enthousiasme sans borne n'est pas suffisant pour arriver à ses fins.
- Andouille ! Mon beau visage ! Qu'as tu fais ?
- Ah oui une dernière chose : vouloir être "Roi des Pirates" dans un pays montagneux, c'est complètement con !
- Raaah tu verras j'y arriverai ! Et je te retrouverai ! Et ce jour là tu devras reconnaître ton erreur !
Xenotypos s'en alla, laissant Jet9set geindre sur le sol...

Les années passèrent et je ne pensais plus jamais entendre parler de ces deux là, mais dans l'ombre jet9set fomentait son coup. Il recruta des compagnons d'armes, Makun et pe1port. Ils les envoya à travers le pays afin de retrouver Xenotypos, semant sur leur passage chaos et destruction.
Mon village fut victime a deux reprises de leurs attaques (la communication n'était pas leur fort), mais aussi des villages voisins de monsieurpoivre et Rhyvia.
Pour nous venger on alla casser la gueule au village de BlueBlue, pensant qu'ils se trouvaient la bas...Mais on s'était trompé (désolé...).
Pe1port et Makun ont tous les deux successivement trouvé Xenotypos, mais ils échouèrent à s'en défaire. Leur échec énerva profondément Jet9set qui les châtia...définitivement.
Il repris alors la route des montagnes, seul, suivi sans le savoir par tout un groupe qui en voulait à sa peau pour le mal qu'il avait fait et dont je faisais parti.
On se retrouva rapidement sur le lieu où naguère ils s'affrontèrent, et Xenotypos était là, impassible, semblant attendre son jeune assaillant.
Le poids des années semblait l'avoir rattraper, mais sans un mot, qui aurait de toute manière été inutile, ils croisèrent de nouveau le fer.
Empli de haine et de colère Jet9set pris vite l'ascendant sur l'ermite, au point que de notre groupe une vague d'inquiétude commençait à nous submerger, et alors que jet9set s'apprêtait à porter l'estocade finale un cri s'échappa des nôtres : "Non !". Jet9set fut pris de court et arrêta son mouvement, les deux combattants avaient maintenant conscience de notre présence. Cela sembla redonner des forces à Xenotypos, il donna l'impression de se redresser, il paraissait plus grand. Les coups de Jet9set ne faisaient plus mouche et peu à peu le rapport de force s'inversa.
"Non pas encore je ne te laisserai pas faire !" Hurla un Jet9set au bord de la rupture.
"C'est fini" répliqua Xenotypos. Il para le coup de l'otaku et du même geste qui m'impressionna tant alors, le fit trébucher.
"C'est fini" répéta Xenotypos.
Nous sortîmes de notre cachette depuis longtemps éventée pour laisser s'exprimer notre joie. On mit les fers à Jet9set et alors qu'on chercha Xenotypos pour le féliciter et le récompenser nul ne put le retrouver, il avait disparu aussi soudainement qu'il était apparu.
Nous allions enfin connaître une période de paix, mais pour combien de temps...
(ccc).